buy cheap backlinks | Drip feed links
Créer des back-links

Quid du référencement naturel, rapide et bien fait de votre blog : comment s’y prendre ? Quelles pistes exploiter et quel impact réel ?

Editoile vous livre 6 astuces de backlinking (liens retours) ou comment semer des liens entrants vers son blog sans spammer…

Petit rappel : Les  backlinks sont des hyperliens pointant vers votre site ou une de vos pages web. Plus vous avez de liens pointant vers votre site web, plus sa réputation augmente. Il s’agit d’un indice de popularité que les moteurs de recherche comme Google utilisent pour affiner votre positionnement.

1/ Inscrire votre blog dans des annuaires

L’une des premières choses à faire – après bien sûr la déclaration de l’URL du blog sur les principaux moteurs de recherche (Google, Bing, Orange) – est d’en faire de même avec les annuaires/moteurs de blogs. Cela ne prend que quelques minutes. On vous demande généralement le nom et la description du blog ainsi qu’une URL. Puis vous devez sélectionner la catégorie dans laquelle sera rangé votre blog. Si l’annuaire ne propose pas de catégorie correspondant à votre thématique, passez votre chemin. Il vaut mieux que le lien que vous allez créer sur un annuaire soit entouré de mots-clés cohérents avec les vôtres.

Donc visez la qualité plutôt que la quantité des annuaires. Parmi les annuaires les plus importants, on retrouve en tête de liste Paperblog. Il est fortement conseillé de se faire référencer par cet annuaire qui va plus loin qu’une simple inscription. Il récupère et référence automatiquement tous les articles que vous publiez et les affiche (parfois en une) sur son site. Jackpot pour le référencement !

D’autres exemples : Webrankinfo, Yagoort, Suprannuaire, Annuaire-blogs, Annuaire-blogueurs, etc.

2/ Poster un communiqué de presse sur des plates-formes

Vous ne le savez peut-être pas, mais des sites de communiqués de presse en ligne existent. Ils ne sont pas destinés aux journalistes mais aux moteurs de recherche… Leur utilisation a été largement détournée pour en faire des outils de référencement puissants.

Pour s’inscrire, c’est un peu plus long que les annuaires de blogs. Il faut d’abord que vous écriviez un communiqué qui résume l’activité de votre blog, au sein duquel vous incorporez stratégiquement des URL vers vos pages. J’insiste bien sur le côté « stratégique » car les règles de publications de ces sites sont assez restrictives et bon nombre d’entre eux procèdent à des relectures avant publication. Trop d’URL, un sujet trop évasif, un contenu dupliqué… et c’est le passage à la trappe pour votre communiqué. Prenez donc le temps de l’écrire convenablement.

Faites aussi attention au contenu 100 % dupliqué. Ces sites ne rigolent pas du tout avec ça. Ils scannent quasi systématiquement le web avant publication. Et pour peu que vous ayez publié un communiqué un peu trop ressemblant sur un autre site de ce type, vous vous verrez refuser la publication.

Quelques exemples :Buzzibuzz, Categorynet, Linkio, etc.

3/ Publier sur les réseaux sociaux

Dès qu’un nouvel article est publié, partagez-le sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, etc. Pour les thématiques professionnelles, il est conseillé de cibler des groupes sur Viadeo et LinkedIn. Attention : avant toute chose il ne s’agit pas de spammer ces groupes tout azimut ! Le spam, c’est mal, c’est lourd, c’est agaçant et ça donne une très mauvaise image à une marque.

Il s’agit au contraire de cibler des groupes thématiques sur les réseaux sociaux professionnels Viadeo et Linkedin, dont les membres pourraient être intéressés par le contenu de votre blog. Une fois cela fait, deux options s’offrent à vous :

  • Soit vous jouez carte sur table et présentez votre blog en soulignant l’intérêt potentiel pour les membres du groupe
  • Soit vous postez le début d’un article particulier avec un lien « lire la suite » en ciblant très précisément le groupe et la rubrique dans lequel vous le partagez

Cette astuce fonctionne particulièrement bien sur Viadeo.

4/ Profiter des plates-formes de bookmarks et curation

Diigo, Pearltrees, Digg, Delicious, ces outils de bookmarks (marque-page en français) permettent, au fil de votre veille, de stocker les liens d’articles intéressants au sein d’un même endroit et de les partager avec d’autres personnes. C’est donc extrêmement pratique pour rédiger un article ou constituer une revue de presse. C’est aussi un moyen efficace pour augmenter le nombre de liens entrants vers votre blog. De la même manière que vous « bookmarkeriez » des articles de sources externes, vous pouvez stocker votre propre contenu sur ces sites et ainsi créer un backlink supplémentaire.

Il en est de même pour les outils de curation comme Scoop It, Bundlr ou Paper.li. Initialement, ces plate-formes sont utilisées pour qualifier et partager de l’information sur le web mais une utilisation détournée peut les rendre très puissantes en terme de référencement. En plus d’être stockés dans des espaces publics et bien référencés, vos articles seront fréquemment visités, permettant ainsi d’augmenter le trafic de votre blog.

5/ Échanger des liens avec d’autres blogueurs

C’est une astuce classique mais j’ai choisi de la positionner seulement en 4e position car elle peut difficilement être réalisée au moment du lancement du blog. Pourquoi ? Tout simplement car votre blog est 1. quasi vide, 2. Sans notoriété, 3. Sans référencement. Et oui c’est la dure loi du blogging : plus vous êtes petit et invisible et plus dur est de se faire respecter par les autres blogueurs. Un conseil donc, attendez d’avoir du contenu intéressant et un certain trafic avant de vous aventurer dans des relations blogueurs.

Une fois que c’est le cas, contactez les blogueurs un par un en expliquant l’objectif de votre blog (et pourquoi pas en donnant quelques chiffres sur le trafic) et la plus-value de cet échange de liens. Précisez bien où est-ce que vous voulez faire apparaitre leurs liens sur vôtre blog et n’oubliez évidemment pas de créer l’espace adéquate sur votre page d’accueil.

Une dernière chose, une fois l’accord de principe passé, vérifiez que le blogueur a tenu parole.

6/ Laisser des commentaires sur d’autres blogs

Cette dernière astuce demande un certain travail de préparation. Il s’agit dans un premier temps de repérer et suivre attentivement les blogs qui traitent de la même thématique que le vôtre. Cela permet de pouvoir réagir très vite lorsqu’un article publié vous permet de commenter et de poster légitimement un lien vers votre blog. «Très bon article. Pour un complément d’information, voici l’article que j’ai écrit sur le même sujet. »
Attention, encore une fois il ne s’agit pas de poster des commentaires n’importe comment mais bien d’apporter une plus-value à la discussion.

Si cette démarche vous paraît trop directe ou commerciale, vous pouvez vous contenter de commenter (de façon intéressante pour ne pas être assimilé à du spam) en laissant l’URL de votre site, en plus de votre nom et de votre e-mail. Ces URL sont généralement « en dur » et comptent pour le référencement.

Pour plus de réactivité vis-à-vis des publications, vous pouvez mettre en place des alertes Google (ou autre) sur des mots-clés particuliers.

Conclusion

Référencer son blog n’est finalement pas quelque chose de très compliqué à faire, mais cela prend du temps. Et gare à celles et ceux qui ne prendraient pas le temps de soigner chacune des actions décrites dans cet article. L’image de votre blog pourrait en pâtir avant même que celui-ci n’apparaisse dans les résultats de Google.

Pour compléter le référencement de votre blog, consultez notre article « Optimiser le placement des mots-clés dans une page web » (pour qu’elle soit mieux référencée par les moteurs de recherche).

Ancienne salariée à Editoile, agence webmarketing à Bordeaux (Gironde) spécialisée en référencement naturel, référencement payant, community management et formation continue.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.